Posts Tagged ‘licence globale’

Fok ! Fok ! Fok !

Ptun, j’étais en train de consulter des archives du Vortex Nouveau (avec un goût de banane) quand je me suis rendu compte qu’une vidéo YouTube, lisible auparavant, ne l’était plus pour une connerie de droit de mes baloches.

Tiens pour la peine je la re-fout.


Chingon – Malagueña Salerosa par onadarkdeserthighway

Nan sans dèc, mais c’est quoi cette mode de revendiquer son droit à tort et à travers (de porc) ? Je me souviens d’une vidéo lisible sur le Vortex et que mon ami Belge ne pouvait voir pour cause de restriction dans son pays (et pourtant futur département français) ; le fameux débat sur l’indépendance du contenu d’un site internet…

« Malagueña Salerosa » c’est un bonus de la « série » « Kill Bill » de notre ami Jean-Paul Tarantino. A l’époque on achetait les DVD qu’on savait mater « x » fois.

Donc putain trou du cul de producteur, ayant-droit de je sais pas quoi, je trouve cette démarche absolument débile ; enfin pas sur, car pour occuper les tribunaux et réclamer un peu de tunes pour payer les délires de sa pouf, ya pas mieux.

Moi j’ai payé, salaud. Mais t’inquiète pas, on va s’arranger pour éviter de mettre le moindre pognon dans ton escarcelle d’abuseur.

Je ne vais pas résumer ma démarche sur l’accès à la culture, car je l’ai déjà fait ici ou ailleurs, mais voilà, la société évolue, l’accès à la culture aussi. Avant on gravait sur du marbre, plus tard on faisait des manuscrit, ensuite nous sommes passé à l’imprimerie (merci Johannes Gensfleisch zur Laden zum Gutenberg)…

Se faire du fric sur la culture ça me saoule. Rétribuer les auteurs, oui, ça me parait normal ; la licence globale attends toujours …

En attendant, la Radio FM est toujours aussi pourrie et il y a un moment où les intermédiaires vont exploser ; être artiste ce n’est pas forcément être connu et soutenu par une major, au contraire je dirais…

Bonne nuit.

Quelle ne fut (de bière) pas ma surprise lorsque je découvris le titre suivant dans mon igoogle :

Le service musical Pandora entre en Bourse

Ah tiens, pandora qui fait de la radio maintenant ? Ça ne doit être que du Hard à écouter, j’imagine…

Ah mais non. En fait je confondais Pandora avec Pantera . Quel idiot.

Ptun, les mecs ils font trop peur. Maman !

le site Pandora existe depuis un moment mais je ne connaissais pas ; le net est vaste…

Mais puisque j’aime fureter, je me suis dit que ça pouvait être sympa de changer de site d’écoute. Deezer ça me gonfle un peu mais j’ai un accès premium et il n’y a pas que Radio Nova dans la vie.

Mais la stupeur s’empara de moi, car le syndrome de la LICENCE avait de nouveau frappé !

Read on »

Oo, AH !

CoolRod et votre dévoué serviteur étions très friand de cette expression après avoir vu La chute du faucon noir (Black Hawk Down) – a mon avis la traduction du titre est encore passée aux oubliettes si vous voyez ce que je veux dire. Enfin, jmi comprends.

En fait, les gars, dans le film, disaient ça, quand il fallait obéir à un ordre, se dire bonjour, jouer au Marsupilami dans les chambrées ou tout simplement pour répondre à une question.

Et pour reprendre l’expression (en l’adaptant un tantinet) d’un sous-officier de l’école des Fusiliers Marins de Lorient, pour être militaire, faut pas être con. Mais ça aide.

C’est peut-être pour ça que Georges Clémenceau a prononcé cette phrase :

La guerre ! C’est une chose trop grave pour la confier à des militaires

Juste par curiosité, promenez-vous sur ce site et vous verrez que Georges était un grand comique.

Bref, je nage en pleine digression et vous ne le savez pas encore. C’est là toute la beauté de la chose de ce fantastique Vortex. Peu importe la logique, ici je fais ce que je veux.
Read on »