Posts Tagged ‘La Miss’

Les Vacances c’est bien ; même si le Louné a fait une gastro et la refilé à Moman La Miss ; les nuits sont agitées en ce moment …

Mais voilà on arrive à en profiter et avant-hier nous avons eu le droit à un après-midi printanier. Boire un verre en terrasse après une promenade, que cela peut-être agréable…

Là, le temps est maussade (ne pas confondre avec les services secrets Israéliens), j’écoute ça :

Mali kora & belafon

Très reposant, dans la tradition Malienne comme vous l’aurez compris ; ça change de THE WAR IN ZE MALI.

Les vacances c’est bien ; la dernière fois, avec La Miss, en plein après-midi et grâce à mon super pouvoir de zappeur fou, nous sommes tombés (nous étions sur le canapé, ça a amorti le choc), sur un film Québécois. Au début on souriait de ces accents typiques de la région. Et puis l’histoire nous a embarquée, avec ses personnages attachants dont on découvrait les joies et les peines.

Un été chaud, dont on devine la torpeur et l’ennui pour les adultes ; les enfants s’amusent. Au fil du temps, ces derniers découvrent les problèmes de leurs parents et la violence qui en émane.

Pour eux, la fin de l’été coïncidera avec la fin de l’enfance et de sa magie…

Excellent film découvert sur ARTE. Le titre du film, Maman est chez le coiffeur.

MAMAN EST CHEZ LE COIFFEUR

MAMAN EST CHEZ LE COIFFEUR

Et puis, un autre film, vu en 3 fois. La première, c’est moi qui me suis endormi en cours. La deuxième c’est parce-que La Miss stressait trop à cause de l’intrigue et des enjeux, la dernière c’est pour se terminer le film.

Argo, Iran fin années 70, c’est l’histoire d’un gars de la CIA qui va libérer une partie des fonctionnaires américains qui se sont échappés de leur ambassade après l’envahissement des locaux par une foule de fanatiques, dévouée à L’ayatollah Khomeyni.

Leur refuge : la résidence de l’ambassadeur du Canada (dry).

La mission : Évacuer les américains via une idée osée. Ils devront se faire passer pour une équipe de tournage canadienne qui vient en repérage en Iran pour réaliser un film de Science-fiction. Il faut faire gober ça aux autorités locales, afin que l’agent de la CIA les fasse repartir normalement sur un vol régulier, Swissair, pour ne pas faire de pub (pour mémoire, la compagnie a fait faillite en 2001).

Si ce n’était pas une histoire vraie, on aurait du mal à croire à de tels évènements tellement le gars de la CIA y va au culot ; la chance accompagne souvent les téméraires.

Par certain côté ça m’a rappelé notre arrestation à Cuba avec BigStef, Rod et Moman ; les parents étaient en poste au consulat à La Havane dans les années 90 et nous avions fait une balade avec le chauffeur cubain de Papa. Sauf que ce dernier n’avait pas d’habilitation pour promener des étrangers en voiture. Bref un petit moment de stress « Midnight Express » pour BigStef et moi, car Moman et Cool savait bien qu’avec un coup de fil lorsqu’on serait arrivé au poste, ça allait se régler. Et cela s’est réglé en effet. Depuis l’anecdote nous fait toujours sourire, Big et moi. Fin de My Life .

Un moment émouvant pour moi à la fin du film qui peut prêter à sourire :
En fait, l’agent, reçoit de la part de Jimmy Carter la plus prestigieuse décoration de la CIA. Le truc c’est que cela doit rester super secret et personne ne doit être au courant, y compris sa femme et son fils.

Et alors que l’agent doit rendre toutes les pièces du dossier, dont le storyboard, il en garde une planche pour son fils, admirateur de science-fiction. L’unique preuve de son exploit.

Et filmé en travelling, on voit une bonne dizaine de figurines Star-Wars de l’époque. Et c’est con, mais ça m’a fait penser à Rod et à moi qui avions, à l’époque, dans les âges de ce gamin. Et j’ai reconnu là, la plupart de celles que nous avions collectionné. Flashback…

Analyse rapide : Sans rêve, point d’audace.

Mais rien ne vaut Delta Force avec Chuck Norris pour restituer fidèlement la géopolitique d’alors :

Ouais. Quatre années. A quelle vitesse je ne sais pas, mais dans mon esprit tu dois dériver dans des notions qui nous sont étrangères, à nous, terrestre.

Depuis que tu es parti, il y a eu quelques mouvements dans ma vie qui t’aurait fait marrer ; La Miss et Axel dit Axélouné, dit Axe le louné.

Là, en attendant La Miss, j’écoute de la zik ; des morceaux communs entre nous me font penser à toi, à l’époque où nous vivions ensemble.

Des fragments de ma vie et de la tienne, notre vie partagée, me viennent à l’esprit.

Des regrets, des remords …

Des joies, de l’enthousiasme …

La vie quoi.

J’ai beau ne croire en rien d’autres de ce que nous vivons et voyons, j’espère te revoir un jour, mon frangin.

Je t’aime Rodolphe.

Ben voilà. Il y a deux mois j’ai commandé un ordinateur. Mais pas n’importe lequel, puisque c’est le Raspberry Pi. Normalement l’expédition était prévue pour fin août, mais la production s’est accélérée et UPS m’a livré en moins de 24h00 chrono, ce petit paquet.

En tant que Geek assumé, je ne pouvais louper cette occasion à moins de 40€.

Bon maintenant la question qui se pose c’est, qu’est-ce que je vais en foutre ?

J’ai bien une vague idée, mais je pense compter sur l’adage, « l’appétit vient en mangeant »…

Déjà je peux récupérer l’ancien monitor (de ski) de La Miss, brancher un clavier et une souris et j’aurais de quoi surfer, écrire et peut être même jouer.

En tout cas je vous tiens au courant de l’évolution de la chose entre deux couches…

Mais qu’y a t-il dans ce petit colis ?

La petite carte – spéciale dédicace à BigStef

Hey ! Et oui, JoFission est toujours là, mais forcément moins actif avec qui vous savez. Donc l’activité du Vortex sera un peu chaotique dans les jours, semaines, années à venir … Il faudrait que je songe à me payer un « nègre » pour rédiger mes billets…

Bref, tout ça pour dire qu’il faudra s’habituer aux articles concis.

Moi président de la république, j’écouterais de la musique française…

Depuis j’ai rencontré La Miss et son bagage musical, très chanson française. Alors que tout ce que j’écoutais dans ma langue, c’était les négresses vertes et Noir Désir, La Miss ma fait découvrir tout plein d’artistes forts intéressants.

Avec moi, elle a gagné aussi un nouveau répertoire, dont elle n’aurait pas soupçonné l’existence avant. Et aussi, elle a compris l’intérêt de mettre tous ces CD sous forme numérique ; il y’en avait de la galette à extraire…

Et marié à un geek on s’aperçoit de certains avantages qui vous font économiser des soussous à la fnafnac.

Elle a appris ce qu’était le MP3, le vbr, le FLAC et l’importance de l’encodage. De pouvoir utiliser Foobar2000 pour naviguer dans un océan de nouveauté et autres pépites, avec toujours cette possibilité, lorsque on est trop grisé par ce tourbillon de mélodies inédites, de revenir à son propre répertoire.

Maintenant, c’est moi qui vais à la pêche pour elle.

Et via Deezer, qui me sert de défricheur avec ses autres concurrents, j’ai trouvé un ptit gars avec beaucoup de talent et qui, oh mon dieu, chante en français.

Porté sur le blues, Lartigo n’est pas un gamin, puisqu’il a chanté pendant 10 ans dans un groupe que je ne connais pas.

Par Radio Nova, j’ai pu mettre un nom sur « Le claqueur » et « Fraîche et Spontanée » devrait alimenter les radios cet été.

Je vous recommande vraiment l’écoute de son album qui est excellent. Vous pourrez le faire sur votre Deezer like ou directement sur la page de son label.

La Miss le trouve beau gosse. Bonne idée je me laisse pousser la barbe

Hello.

Juste pour vous annoncer l’arrivée sur Terre de :

Axel

La Moman et le bébé vont bien. Le papa, après la bouteille de champ avec son Père, aussi.

Et comme le plan de domination est en phase 1, je souhaite la bienvenue à Mathis Mouss.

Axel Fission

Ouais bilan comme ça, tout de suite.

Selon toute vraisemblance, Ridley Scott est un gros connard. Je lui laisse encore le bénéfice du doute, mais je ne me fais guère d’illusions. A noter que David Pujadas est toujours aussi con en déblatérant des conneries, qui font de la Science-Fiction un art mineur à réserver uniquement aux blaireaux de services, c’est à dire, je le dis au passage, les trois-quart de son auditoire.

Désolé pour La Miss qui l’aime bien, mais c’est comme ça, c’est la dure loi de la jungle.

Aujourd’hui, j’apprends par le biais d’Europe 1, une radio vachement mieux depuis l’arrivée de Bruce Toussaint, colosse de deux mètres de gras, qu’un certain Rocco, star du Porn’ aurait dépecé sa victime et mis la vidéo de son forfait en ligne ; petit ouf de soulagement, ce n’est pas le célèbre Rocco Siffredi qui est en cause, mais un certain Luka Rocco Magnotta. Une pâle copie du Maître, j’imagine.

En général, dans les cas de faits divers, il y a toujours une série qui commence. La preuve avec cet article.

Plus loin, dans le papier du Nouvel Obs’, on découvre une histoire de cannibalisme qui fait froid dans le dos :

Cette affaire intervient alors qu’un homme a été abattu samedi par la police alors qu’il dévorait nu en pleine rue à Miami le visage d’un sans-abri. Le crime pourrait être dû à un nouveau type de drogue synthétique qu’il aurait consommé, selon la police.

Je voudrais pas dire, mais les flics c’est tout sauf des imaginatifs. Par contre, tous les fans de SF auront compris que ce fait divers est le début d’une gigantesque épidémie de zombie. Révisez vos lectures et vos films les gars, va falloir s’entraîner à buter du mort-vivant d’ici peu…

En espérant que ceux là ne court pas trop vite...

Et puis comme je le martèle depuis quelques temps, quitte à ce que mes interlocuteurs me prennent pour un débile léger, l’avenir sera spatial ou nos enfants mourront dans d’atroces souffrances.

L’écologie c’est bien, mais il faudrait déjà diviser par deux la population mondiale pour envisager un avenir radieux. La solution c’est l’espace. Et preuve que le processus est lancé, c’est la réussite totale de la dernière mission de ravitaillement de la station ISS. et pourquoi donc je vous prie ? Eh bien c’était le premier vaisseau spatial commercial à entreprendre une telle expédition.

Allez les gars on se magne siouplait, j’ai envie de faire du Battlezone en réel sur La Lune moi.

On a du tous faire la même chose en 1998, contemplez La Terre depuis son appareil

Peu de billets ces derniers temps. Pas étonnant, car La Miss et votre serviteur préparions notre mariage surprise. Seul le frère de La Miss et BigStef étaient au courant, car étant nos témoins.

Une surprise qui débuta en septembre 2011 ; suivit l’apparition de notre crevette sur l’échographe, mais c’est une autre histoire.

Une invitation bidon (anniversaire de notre PACS) et la machine était lancée. L’étonnement de nos pairs, le jour J, fut à la hauteur de nos attentes et la fête une réussite totale.

CoolRod, de son étoile filante, nous bénissait…

Vidéo réalisée par La Miss.

Ouais ptung, la vache ! Il remonte le dernier billet sur Le Vortex. Le 07 Février !

Bon c’est le mois le plus court et ça m’a pris par surprise. C’est poussif comme excuse ? J’en conviens.

Mais rappelez-vous, je vous avais prévenu. Il y aurait moins de billet à venir. La crise tout d’abord, qui assèche mon esprit, avec son lot de mauvaises nouvelles. Et l’accompagnant, la clique politique qui gesticule à défaut de changer le monde. Ils ont fait entrer le loup dans la bergerie ces cons et maintenant ils s’aperçoivent que c’est lui qui est au commande. Bande de moutons…

Alors à quoi bon voter ? Et si on disait merde à la droite et au PS ? Moi je verrais bien une coalition rouge/ verte. Ce serait de l’inédit et au moins on pourrait se dire qu’après, on aura tout essayé.

Sans déc, un petit tour dans l’espace ça me ferait du bien. Malheureusement il se pourrait que je ne vive jamais cette aventure. Peut-être le loustic qui gigote dans le ventre de La Miss pourra lui… Elle ou lui sera peut-être ingénieur sur une base lunaire, à participer à la construction d’un Seconde Chance

Ce sera la phase deux de la conquête spatiale. Là où l’on s’était arrêté en 1972, l’être Humain sera de nouveau au centre de l’histoire ; et pourquoi pas à ses côtés, des robots humanoïdes qui l’assisteront dans sa tâche.

J’espère juste que ces robots ne seront pas les « nègres » de l’esclavage, de l’apartheid et du ku klux klan. Qu’ils auront un statut d’être vivant, équivalent à celui de l’Homme, avec cette distinction de meilleur ami ; comme nos animaux qui ne seront plus à la base de notre alimentation, car l’Homme aura évolué et ne mangera plus que des choucroutes galactiques à base de culture en labo ; non ce ne sera pas de la merde Jean-Pierre, juste un tournant dans notre histoire.

Mais le financier étant un être aussi difficile à éliminer qu’un troupeau de cafards, il se pourrait bien que l’avenir soit crasseux. Bon au moins ça donnera de bonnes chansons de blues et des romans noirs.

Quoiqu’il en soit l’avenir sera écologique ou spatial (ou les deux mais je ne me berce pas d’illusion). Si on ne favorise pas l’un ou l’autre, on est assuré de crever en enfer.

Et vous ? Vous faites quoi en ce moment ? Moi je suis toujours à gravir mon Trône de Fer, entre deux chapitres je me tape un bouquin. Là c’est Le Vrai Monde de Natsuo Kirino. Promis ça fera l’objet d’un billet.

Enfin ça, c’est quand je décroche de Jelly Defense sur plate-forme Android.

Juste un aparté entre vous et moi. Les prochaines consoles portables, elles sont déjà là. Je sais pas ce que ça donne avec le iphone, mais sous Android c’est bien le cas. D’ailleurs il n’y a qu’à voir le nouveau nom de l’android market pour s’en rendre compte. Parce que passé la super application qui te fait envoyer des sms en bougeant ton corps grâce au gyroscope du téléphone, ben voilà… Tu vas pas t’installer 12 widgets météo (bon moi je suis à trois, mais bon) ou 5 capteurs de wifi !!!!
Nintendo a du soucis à se faire…

Donc, Jelly Defense, c’est un jeu Tchipique sur Android, le Tower Defense. Voir Définition. On positionne des armes (des ispices de tours) statiques le long de l’itinéraire qu’emprunte l’ennemi, afin de l’empêcher de voler les cristaux de pouvoirs. Basique, mais la situation l’est beaucoup moins et vous avez droit à un bon foutage de gueule si vous perdez la manche.

Argh ! Je m’assèche à nouveau. J’espère que cela durera moins longtemps que la dernière fois. Et promis ce sera moins le bordel. Quoique je n’en sais rien en fait. Mais nous sommes dans le Vortex de l’Info, n’est-ce pas ?

Ouais je sais, c’est débile, mais j’ai du mal à me souvenir de son nom et je suis obligé de faire un copier/ coller depuis le wiki pour le mettre ici : J. Edgar Hoover.

Peut-être que le JFK de ce sale drogué d’Oliver Stone (Umour) me fout dedans, surtout qu’apparaissait, selon mes souvenirs, cette grosse tapette de JFK, oups, J Edgar Hoover.

D’ailleurs, qui était le mieux à même de mener ce rôle de composition pour le film de Robert Eastwood ?
Je vous le donne en mille, cette tapette de Leonardo (prénom de tapette) Di Caprio. Parce que je voudrais pas dire, mais même si il en a emballé pas mal de gonzesses dans sa carrière d’acteur, Léo est homo ; Je peux vous dire que ma source est fiable, puisqu’elle s’occupe de ranger des magazines people dans les rayons du bureau de presse d’Intermarché face au Parc de Moine.

Et puis il n’y a qu’à écouter sa voix doublée en français pour s’en convaincre.

Mais La Miss et votre serviteur n’avons pu goûter aux joies de la traduction, car nous avons décidé d’aller voir ce film dans sa version originale sous-titrée.

Premier point :

Des billets à 4€ l’unité via le C.E de la boite, c’est ce que j’appelle un tarif juste et disons le même, social ; après la TVA sociale, inventons le ticket de ciné social (club).

Car à 9€ le billet en plein tarif, ça fout les boules, même si c’est du numérique ; le pire étant de mater de la bouse en numérique. BigStef peut témoigner.

Ce film dont je ne me souviens plus du titre, retranscrit la vie (enfin pas tout bébé, sinon on rajoutait une heure de film) de ce monsieur qui a dirigé pendant 150 ans le Aiffe Bi ouaille ; Dans l’oreillette on me dit que c’est moins mais peu importe. Tout ce que je peux vous dire c’est qu’il a le record de longévité à la direction de cette institution fédérale.

L’œil de M.Eastwood se veut objectif, sans juger le personnage. Simplement et grâce à de judicieux flasback, qui ont dérouté La Miss au début, il remet JiJi dans les différents contextes qui ont émaillé sa vie.

Je vous passe le copier/ coller du wiki sans le nommer, mais qui me ferait paraitre super intelligent et je peux vous dire que le gars il en a vu et fait des choses.

L’œil de Sauron (mince je m’égare de l’Est), est comme posé sur un piédestal et nous donne à observer les faits et gestes de J.E.H. Grâce à des inventions de dialogues entre sa secrétaire, son meilleur collaborateur (et copinou) et lui, on se rend compte de ses qualités et défauts.

Un être affabulateur (ou largement enjoliveur), déterminé, anti-communiste, colérique, manipulateur et homosexuel ; ce qui à l’époque, pour ce dernier point, pulvérisait n’importe qu’elle autre faiblesse.

Grâce à cela il avait une super copine secrétaire particulière, qui préférait la paperasse au sexe (enfin c’est ce que je m’imagine, car avec son corps de déesse on aurait pu …) et un copain bras droit, lui même homosexuel ; dans une Amérique puritaine ça aurait troué le cul à pas mal de savoir cela.

On passe rapidement sur le côté politique de la chose (sinon on avait un film de douze heures trente), on ne parle quasiment pas de sa relation à cran avec les frangins K (un peu avec Bobby, juste pour nous faire comprendre que c’est pas la joie entre eux) et on a un film qui essaie de nous mettre en avant l’humain plutôt que le cacique.

Si c’est réussi ? En tout cas on s’est pas fait chier, sauf la fin qui est un peu longuette (bon il va crever ce con ? C’est qu’on commence à avoir la dalle…).

Je n’ai rien d’autres à ajouter, mais cela faisait longtemps que j’avais été voir au cinéma autre chose que de la daube.

Ptète BigStef qui porte la poisse…..

A la maison c’est plutôt La Miss qui fait la cuisine. En ce moment, les circonstances font que c’est moi qui porte l’habit de cuistot. La Miss n’est jamais bien loin pour me donner des conseils d’utilisation et malgré tout mes talents, le vrai Chef à la maison, c’est Elle.

Bon après ce cirage de pompe en règle, force est de constater que je me débrouille pas mal ; passons sur le Tofu raté de l’année dernière, d’un poulet à la coriandre trop épicé et d’un Tajine jeté à la poubelle…

Cette fois je vais vous présenter un plat qui a déjà fait sensation dans la chaumière, c’est le Filet Mignon de porc et Pâtes façon Risotto ; un must pour les papilles.

Tout d’abord, pensez à vous réserver une ou deux heures pour achever ce plat.

Le préparer en sirotant une bière avec un léger fond musical , n’apportera que du mieux à votre plat ; une petite touche personnelle…

Pour 2/4 personnes selon l’appétit…

Read on »