Posts Tagged ‘Games of Thrones’

Et BOUM !

Troisième coup de canon pour « Game Of Thrones », avec la sortie en VF du premier tome de la série en BéDé.

Une petite vidéo pour mieux s’en rendre compte, avant une critique de La Miss et de votre Serviteur, quand ils auront lu entièrement ce premier album.

Juste une très bonne impression sur un projet amorcé depuis pas mal de temps par G.R.R Martin ; même si il gagne du pognon sur la diversification, n’empêche, la créativité est là et si Tolkien avait connu le Net, il aurait eu, lui aussi, les mêmes possibilités pour diversifier son oeuvre.

Moi je m’en fout, ces deux types me font rêver.

Ouais. On dit souvent, « les blagues les plus courtes sont les meilleures ».

Game of Thrones ce n’est pas une blague. C’est long, mais qu’est-ce que c’est bon. Une pure jouissance intellectuelle.

Là j’ai fini le tome 12 et vais aborder le tome 13. Le Trône de Fer c’est exclusif. Au début j’avais du mal à m’y faire suite à mon périple science-fiction et j’ai ponctué mon aventure dans Westeros par de petits (par la taille) bouquins. Mais force est de constater qu’après le deuxième opus, l’avancée dans les intrigues de G.R.R Martin allait devenir l’unique objet de mes pensées, jusqu’à ce que tout cela prenne fin, ou bien que j’ai rattrapé le rythme de l’auteur.

Bon alors je vais vous dire, la série TV est très bien, et elle promet d’être aussi très longue ce qui est à souhaiter, mais franchement, à côté de l’oeuvre littéraire, … Non ce n’est pas comparable. Désormais ma petite Arya à les traits de l’actrice qui l’interprète, Jaime, Cersei, Tyrion aussi… Même Ned que j’imaginais autrement ; pas en clone de Boromir en tout cas.

Les bouquins c’est juste plus intense, plus fouillé, tant au niveau des caractères que des descriptions ; quoique sur ce dernier point, G.R.R Martin est moins dense qu’un Tolkien ; de toute façon les descriptions, en général, c’est parfois des moments difficile à imaginer, tant les mots, inconnus pour certains (et le dico pas à portée de main, surtout allongé dans le lit), n’éveillent rien en sa conscience.

Breeeeef.

Et il y a aussi la pléthore de personnages annexes avec des responsabilités plus ou moins importantes, qui seront évoqués une fois ou dix fois, tout du long des livres et qu’il faut recaser avec plus ou moins de chance ; en allant à l’essentiel ce n’est pas très grave et parfois les briques se réajustent tout naturellement.

Mais voilà, la cohérence du récit et l’ampleur prise par l’oeuvre font qu’on est face à autre chose qu’un duplica pour adultes du Seigneur des Anneaux de Jean-Martial Tolkien.

Le Trône de Fer ça se mérite, mais bondieu, qu’est-ce que c’est bon.

Billet écrit sous la pression d’un bébé en manque de lait. Papa Jambe comprendra.

Une partie de la fratrie Lannister, les plus sympas.

Pfui, parti trop tôt ces deux là

Ouais, vous n’êtes pas sans savoir que, depuis que j’ai découvert le premier tome du « Trône de Fer », je ne lâche plus la série ; actuellement j’en suis au tome 8 et autant vous dire que c’est passionnant.

Mais voilà, l’auteur est vraiment un enfoiré de première, car ce saloupiot n’hésite pas à vous tuer des personnages que vous avez aimé passionnément.

A tel point, qu’on aimerait parfois un peu plus de classicisme de sa part.

[attention spoiler]

Parce que Ned Stark (Lord Eddard), décapité par sa propre épée (Glace), je l’ai bien eu en travers de la gorge. Déjà que Robert Baratheon, ça m’avait navré (je l’aimais bien ce gros soulot), mais bon, soit, nous sommes dans une littérature d’hommes poilus.

Et je ne parle pas des pérégrinations d’Arya Stark qui n’en finissent pas et de sa pauvre soeur, Sansa, qui avale régulièrement son lot de couleuvres.

Mais là je dis non. Juste au moment où Arya, en compagnie de mon pote Le Limier, Sandor Clégane (je l’aime bien celui-là, j’espère qu’il ne va pas trépasser ; m’enfin vu comment il est coriace…) allait retrouver sa Moman, Catelyn et son frère Robb. Vlà ti pas que ce gros con de G.R.R (en hommage à J.R.R ????) Martin nous les fait tuer en plein mariage, par la trahison de ce vieux chnoque de Walder Frey, qu’il pourrisse en enfer ; j’espère qu’Arya lui fera bien sentir sa lame dans la gorge.

Et hop, fin de chapitre pour Arya poursuivi par Le Limier avec cette phrase choc :

 

C’est à l’arrière de la tête que l’atteignit la hache.

 

Allez on ferme le ban. Si tu veux connaitre le déroulement, avec un peu de chance il faudra attendre cinq ou six chapitres (avec en général le même type de stress pour chaque) ou bien patienter jusqu’au neuvième bouquin.

Ptun les Stark quoi !!!!!

Bref, vas-y Daenerys du Typhon, vas-y me cramer les Lannister avec tes dragons et aussi ce vieux croulant de Frey. Et associe toi à Jon et Arya et on aura une belle fin.

Snif.

Et les loups, pas les loups, non !!!!!