Warning: session_start() [function.session-start]: Cannot send session cookie - headers already sent by (output started at /homepages/37/d145189805/htdocs/wordpress/index.php:1) in /homepages/37/d145189805/htdocs/wordpress/wp-content/plugins/contus-hd-flv-player/hdflvplugin.php on line 15

Warning: session_start() [function.session-start]: Cannot send session cache limiter - headers already sent (output started at /homepages/37/d145189805/htdocs/wordpress/index.php:1) in /homepages/37/d145189805/htdocs/wordpress/wp-content/plugins/contus-hd-flv-player/hdflvplugin.php on line 15
The Next Vortex » G.R.R Hamilton; Heroic Fantasy

Posts Tagged ‘G.R.R Hamilton; Heroic Fantasy’

Ouais. On dit souvent, « les blagues les plus courtes sont les meilleures ».

Game of Thrones ce n’est pas une blague. C’est long, mais qu’est-ce que c’est bon. Une pure jouissance intellectuelle.

Là j’ai fini le tome 12 et vais aborder le tome 13. Le Trône de Fer c’est exclusif. Au début j’avais du mal à m’y faire suite à mon périple science-fiction et j’ai ponctué mon aventure dans Westeros par de petits (par la taille) bouquins. Mais force est de constater qu’après le deuxième opus, l’avancée dans les intrigues de G.R.R Martin allait devenir l’unique objet de mes pensées, jusqu’à ce que tout cela prenne fin, ou bien que j’ai rattrapé le rythme de l’auteur.

Bon alors je vais vous dire, la série TV est très bien, et elle promet d’être aussi très longue ce qui est à souhaiter, mais franchement, à côté de l’oeuvre littéraire, … Non ce n’est pas comparable. Désormais ma petite Arya à les traits de l’actrice qui l’interprète, Jaime, Cersei, Tyrion aussi… Même Ned que j’imaginais autrement ; pas en clone de Boromir en tout cas.

Les bouquins c’est juste plus intense, plus fouillé, tant au niveau des caractères que des descriptions ; quoique sur ce dernier point, G.R.R Martin est moins dense qu’un Tolkien ; de toute façon les descriptions, en général, c’est parfois des moments difficile à imaginer, tant les mots, inconnus pour certains (et le dico pas à portée de main, surtout allongé dans le lit), n’éveillent rien en sa conscience.

Breeeeef.

Et il y a aussi la pléthore de personnages annexes avec des responsabilités plus ou moins importantes, qui seront évoqués une fois ou dix fois, tout du long des livres et qu’il faut recaser avec plus ou moins de chance ; en allant à l’essentiel ce n’est pas très grave et parfois les briques se réajustent tout naturellement.

Mais voilà, la cohérence du récit et l’ampleur prise par l’oeuvre font qu’on est face à autre chose qu’un duplica pour adultes du Seigneur des Anneaux de Jean-Martial Tolkien.

Le Trône de Fer ça se mérite, mais bondieu, qu’est-ce que c’est bon.

Billet écrit sous la pression d’un bébé en manque de lait. Papa Jambe comprendra.

Une partie de la fratrie Lannister, les plus sympas.

Pfui, parti trop tôt ces deux là

Voilà. Basique (instinct), un titre de billet qui est royalement pompé sur celui du roman, heu, pavé, heu, encyclopédie de G.R.R Martin, Le Trône De Fer.

Oui j’aurais pu faire original (ou pas) en singeant le Trône de Fer par l’Étron de Fer, la Barre de Fer, Le Tronc de fer, que sais-je encore…

Flashback !

Septembre 2010. JoFission alors noyé dans le Cycle de l’étoile de Pandore de Jean-Jacques Hamilton, tombe sur une bande annonce fort alléchante :

Une série produite par HBO, avec un environnement médiéval-fantastique, ça ne peut que donner envie.

Mais JoFission en vieux loup de mer qu’il est, décide de lire la fresque de G.R.R Martin avant de voir une seule autre image de la série, afin, se dit-il, de ne pas se polluer l’esprit par une vision qui ne serait pas la sienne.

Un an après, il se lance dans l’aventure, fait trois breaks avec « Cyanure » de Camilla Läckberg, « Le vrai Monde » de Natsuo Kirino et « La Forteresse Noire » de F. Paul Wilson et achève son périple, début avril. Enfin la première partie, puisque c’est dans un seul et même livre de 700 pages, que sont regroupés les tomes, « Le trône de Fer » et « Le donjon Rouge »…

Fin du Flashback

Read on »