Posts Tagged ‘Fukushima’

Pfui samedi matin, 7h10, La Miss encore et encore à la mine. Moi en train de me battre à modifier mon clavier qui est passé de façon inexpliquée en QWERTY avec idéogrammes ; en plus je suis en train de subir une vidéo outrageante à chaque fois que je regarde les soluces proposées par le site comment ça marche. P’tun de pub intrusive.

Franchement à cette heure-ci j’ai mieux à faire, comme écrire un pavé. Pas d’inquiétude ce n’est pas mon intention ; mais pris dans le plaisir d’écrire, sait-on jamais…

La Miss avant d’arriver sur son lieu de travail (oui je l’emmène au boulot. J’espère que ça me vaudra un siège auprès du Dalaï-Lama lorsqu’il sera parti dans les étoiles. Ah merde on me dit que chez les Bouddhistes on se réincarne. Ben tant pis je fais ça gratos) me demande ce que je vais faire ce matin.

Moi : « Ben chai po ».

Et pis une fois rentré à l’appartement, je me prépare un thé, j’allume mon Jukebox, je me dis que j’irais bien continuer à lire mon pavé (promis j’en parle bientôt). Pendant que je parcours les actus, le pied droit qui trempe dans une bassine d’eau froide (ptun d’entorse), je tombe sur un article qui éveille mon intérêt.

Et quand je disais que le préalable à toute décroissance est la sortie du système capitaliste, ce ne sont pas des mots, c’est une réalité : il faudra tout reprendre, tout repenser.

Source

Read on »

Oh oui je sais c’est un titre racoleur, mais j’ai envie de râler ce matin.

Ben oui Fukushima c’est fini. TEPCO a dit que dans 9 mois tout serait réglé et qu’on pourrait nager en face de la centrale sans crainte ; si vous croisez un poisson à deux têtes fermez les yeux et n’y pensez plus.

Regardez, ChiChi avait promis de nager dans La Seine, on attends encore… Ah Alzheimer !

Bon je sais ça n’a rien à voir mais je voulais la placer celle-ci.

Donc la vie reprends son cours, bla-bla, la radioactivité et la révolution ont laissé la place au mariage des deux Rosbifs, bla-bla. Tout est beau, tout est rose, bla-bla.

On peut donc de nouveau RALER !
Read on »

Ce matin je n’avais pas envie de râler. La circulation n’avait aucun impact sur mon humeur. Les quelques dysfonctionnements découverts au boulot non plus. Alors qu’habituellement, le lundi matin , j’ai des envies de meurtres en voyant le visage de deux collègues, là rien…
Read on »