Posts Tagged ‘BigStef’

Les Vacances c’est bien ; même si le Louné a fait une gastro et la refilé à Moman La Miss ; les nuits sont agitées en ce moment …

Mais voilà on arrive à en profiter et avant-hier nous avons eu le droit à un après-midi printanier. Boire un verre en terrasse après une promenade, que cela peut-être agréable…

Là, le temps est maussade (ne pas confondre avec les services secrets Israéliens), j’écoute ça :

Mali kora & belafon

Très reposant, dans la tradition Malienne comme vous l’aurez compris ; ça change de THE WAR IN ZE MALI.

Les vacances c’est bien ; la dernière fois, avec La Miss, en plein après-midi et grâce à mon super pouvoir de zappeur fou, nous sommes tombés (nous étions sur le canapé, ça a amorti le choc), sur un film Québécois. Au début on souriait de ces accents typiques de la région. Et puis l’histoire nous a embarquée, avec ses personnages attachants dont on découvrait les joies et les peines.

Un été chaud, dont on devine la torpeur et l’ennui pour les adultes ; les enfants s’amusent. Au fil du temps, ces derniers découvrent les problèmes de leurs parents et la violence qui en émane.

Pour eux, la fin de l’été coïncidera avec la fin de l’enfance et de sa magie…

Excellent film découvert sur ARTE. Le titre du film, Maman est chez le coiffeur.

MAMAN EST CHEZ LE COIFFEUR

MAMAN EST CHEZ LE COIFFEUR

Et puis, un autre film, vu en 3 fois. La première, c’est moi qui me suis endormi en cours. La deuxième c’est parce-que La Miss stressait trop à cause de l’intrigue et des enjeux, la dernière c’est pour se terminer le film.

Argo, Iran fin années 70, c’est l’histoire d’un gars de la CIA qui va libérer une partie des fonctionnaires américains qui se sont échappés de leur ambassade après l’envahissement des locaux par une foule de fanatiques, dévouée à L’ayatollah Khomeyni.

Leur refuge : la résidence de l’ambassadeur du Canada (dry).

La mission : Évacuer les américains via une idée osée. Ils devront se faire passer pour une équipe de tournage canadienne qui vient en repérage en Iran pour réaliser un film de Science-fiction. Il faut faire gober ça aux autorités locales, afin que l’agent de la CIA les fasse repartir normalement sur un vol régulier, Swissair, pour ne pas faire de pub (pour mémoire, la compagnie a fait faillite en 2001).

Si ce n’était pas une histoire vraie, on aurait du mal à croire à de tels évènements tellement le gars de la CIA y va au culot ; la chance accompagne souvent les téméraires.

Par certain côté ça m’a rappelé notre arrestation à Cuba avec BigStef, Rod et Moman ; les parents étaient en poste au consulat à La Havane dans les années 90 et nous avions fait une balade avec le chauffeur cubain de Papa. Sauf que ce dernier n’avait pas d’habilitation pour promener des étrangers en voiture. Bref un petit moment de stress « Midnight Express » pour BigStef et moi, car Moman et Cool savait bien qu’avec un coup de fil lorsqu’on serait arrivé au poste, ça allait se régler. Et cela s’est réglé en effet. Depuis l’anecdote nous fait toujours sourire, Big et moi. Fin de My Life .

Un moment émouvant pour moi à la fin du film qui peut prêter à sourire :
En fait, l’agent, reçoit de la part de Jimmy Carter la plus prestigieuse décoration de la CIA. Le truc c’est que cela doit rester super secret et personne ne doit être au courant, y compris sa femme et son fils.

Et alors que l’agent doit rendre toutes les pièces du dossier, dont le storyboard, il en garde une planche pour son fils, admirateur de science-fiction. L’unique preuve de son exploit.

Et filmé en travelling, on voit une bonne dizaine de figurines Star-Wars de l’époque. Et c’est con, mais ça m’a fait penser à Rod et à moi qui avions, à l’époque, dans les âges de ce gamin. Et j’ai reconnu là, la plupart de celles que nous avions collectionné. Flashback…

Analyse rapide : Sans rêve, point d’audace.

Mais rien ne vaut Delta Force avec Chuck Norris pour restituer fidèlement la géopolitique d’alors :

Salut les nazes.

Tiens pendant que j’étais dans les chiottes j’ai pu tester une application Android du nom de BeFunky.

Dans la lignée d’Instagram et autres Streamzoo, Befunky semble disposer de bien plus d’effets. On peut même en charger d’autres en payant une petite somme. Comme les autres, Befunky permet le partage ; à noter que Google+ doit puer du cul puisqu’on ne le retrouve pas dans les choix. Enfin de toute façon ce n’est pas grave, en enregistrant sur la SD du téléphone le manque sera comblé.

A noter que je trouve l’appli un peu lente, mais ya pas de quoi en faire un fromage.

Un exemple fait à l’arrache

Et sinon je ne peux que vous conseiller SwiftKey, un clavier virtuel qui satisfera même les manchots du doigt ; n’est-ce pas BigStef. Une prédiction au top, une réactivité au top, une ergonomie au top. L’essayer c’est l’adopter et même de l’acheter.

En attendant, sortez vos barbecue, c’est l’heure du week-end.

Ouais, 45 ans ça se fête. BigStef a toujours été plus vieux que moi, mais ça n’empêche, c’est son anniversaire aujourd’hui maintenant en ce dimanche sein. Saint, pardon ; à force de les voir sorti pour le ravitaillement d’Axel, ça me perturbe.

Mais ne nous dispersons pas.

Bon anniversaire BigStef, mon pote. Et désolé si je ne suis pas trop présent en ce moment, mais je pense que tu comprendras ; surtout si tu vois l’heure du post.

Bon anniversaire mec !

Ben voilà. Il y a deux mois j’ai commandé un ordinateur. Mais pas n’importe lequel, puisque c’est le Raspberry Pi. Normalement l’expédition était prévue pour fin août, mais la production s’est accélérée et UPS m’a livré en moins de 24h00 chrono, ce petit paquet.

En tant que Geek assumé, je ne pouvais louper cette occasion à moins de 40€.

Bon maintenant la question qui se pose c’est, qu’est-ce que je vais en foutre ?

J’ai bien une vague idée, mais je pense compter sur l’adage, « l’appétit vient en mangeant »…

Déjà je peux récupérer l’ancien monitor (de ski) de La Miss, brancher un clavier et une souris et j’aurais de quoi surfer, écrire et peut être même jouer.

En tout cas je vous tiens au courant de l’évolution de la chose entre deux couches…

Mais qu’y a t-il dans ce petit colis ?

La petite carte – spéciale dédicace à BigStef

Salut. Autant, avant le six Juin dernier, je trouvais ça chiant les bébés des autres, voire les gamins jusqu’à 20 ans (voire plus), que depuis l’arrivée d’Axel Fission, je suis devenu un débile comme les autres.

Faut dire notre bébé est le plus beau du monde et j’attends qu’ils puissent parler dans quelques semaines pour vous dire que c’est le plus intelligent du monde ; et pourtant, ma personne, met la barre haute.

Breeeeeef. Donc un truc que j’aurais jamais mis en ligne sur Le Vortex, c’est bien la petite (clb de BigStef) vidéo qui va suivre ; oui tout change, même JoFission…

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Marrant, non ? Marrant comment ?

Peu de billets ces derniers temps. Pas étonnant, car La Miss et votre serviteur préparions notre mariage surprise. Seul le frère de La Miss et BigStef étaient au courant, car étant nos témoins.

Une surprise qui débuta en septembre 2011 ; suivit l’apparition de notre crevette sur l’échographe, mais c’est une autre histoire.

Une invitation bidon (anniversaire de notre PACS) et la machine était lancée. L’étonnement de nos pairs, le jour J, fut à la hauteur de nos attentes et la fête une réussite totale.

CoolRod, de son étoile filante, nous bénissait…

Vidéo réalisée par La Miss.

Bonjour. Ayant emmené La Miss à la mine dés potron-minet, me voici tôt sur le nordinator. J’aurais pu ouvrir un bouquin mais j’ai peur de m’empaffer, surtout que BigStef doit venir courir avec moi à 9h00.

Faut donc que je garde l’oeil ouvert et le bon, car on appelle BigStef, Speedy Gonzales, tellement il va vite (même pour faire l’amour à ce qu’il parait).

Bref. En ce moment sur le Market, qui est devenu le Google Play, il y a une série d’applications en promo afin de fêter dignement cette nouvelle appellation.

A l’heure du jour d’aujourd’hui (pardon, mais j’aime bien me foutre de la gueule des beaufs), voici un utilitaire fort attrayant, Smart Tools. Comprenant divers outils, tels que la mesure de grande et de petite distance (CLB de BigStef), d’angle, de niveau, de décibels, de vibration, de métaux…

Un vrai couteau suisse.

Le Vortex approuve Smart Tools

Mais rien ne vaut une vidéo aussi explicative que celle-ci :

Et puis à vingt centimes, il n’y pas grand risque.

Ouais je sais, c’est débile, mais j’ai du mal à me souvenir de son nom et je suis obligé de faire un copier/ coller depuis le wiki pour le mettre ici : J. Edgar Hoover.

Peut-être que le JFK de ce sale drogué d’Oliver Stone (Umour) me fout dedans, surtout qu’apparaissait, selon mes souvenirs, cette grosse tapette de JFK, oups, J Edgar Hoover.

D’ailleurs, qui était le mieux à même de mener ce rôle de composition pour le film de Robert Eastwood ?
Je vous le donne en mille, cette tapette de Leonardo (prénom de tapette) Di Caprio. Parce que je voudrais pas dire, mais même si il en a emballé pas mal de gonzesses dans sa carrière d’acteur, Léo est homo ; Je peux vous dire que ma source est fiable, puisqu’elle s’occupe de ranger des magazines people dans les rayons du bureau de presse d’Intermarché face au Parc de Moine.

Et puis il n’y a qu’à écouter sa voix doublée en français pour s’en convaincre.

Mais La Miss et votre serviteur n’avons pu goûter aux joies de la traduction, car nous avons décidé d’aller voir ce film dans sa version originale sous-titrée.

Premier point :

Des billets à 4€ l’unité via le C.E de la boite, c’est ce que j’appelle un tarif juste et disons le même, social ; après la TVA sociale, inventons le ticket de ciné social (club).

Car à 9€ le billet en plein tarif, ça fout les boules, même si c’est du numérique ; le pire étant de mater de la bouse en numérique. BigStef peut témoigner.

Ce film dont je ne me souviens plus du titre, retranscrit la vie (enfin pas tout bébé, sinon on rajoutait une heure de film) de ce monsieur qui a dirigé pendant 150 ans le Aiffe Bi ouaille ; Dans l’oreillette on me dit que c’est moins mais peu importe. Tout ce que je peux vous dire c’est qu’il a le record de longévité à la direction de cette institution fédérale.

L’œil de M.Eastwood se veut objectif, sans juger le personnage. Simplement et grâce à de judicieux flasback, qui ont dérouté La Miss au début, il remet JiJi dans les différents contextes qui ont émaillé sa vie.

Je vous passe le copier/ coller du wiki sans le nommer, mais qui me ferait paraitre super intelligent et je peux vous dire que le gars il en a vu et fait des choses.

L’œil de Sauron (mince je m’égare de l’Est), est comme posé sur un piédestal et nous donne à observer les faits et gestes de J.E.H. Grâce à des inventions de dialogues entre sa secrétaire, son meilleur collaborateur (et copinou) et lui, on se rend compte de ses qualités et défauts.

Un être affabulateur (ou largement enjoliveur), déterminé, anti-communiste, colérique, manipulateur et homosexuel ; ce qui à l’époque, pour ce dernier point, pulvérisait n’importe qu’elle autre faiblesse.

Grâce à cela il avait une super copine secrétaire particulière, qui préférait la paperasse au sexe (enfin c’est ce que je m’imagine, car avec son corps de déesse on aurait pu …) et un copain bras droit, lui même homosexuel ; dans une Amérique puritaine ça aurait troué le cul à pas mal de savoir cela.

On passe rapidement sur le côté politique de la chose (sinon on avait un film de douze heures trente), on ne parle quasiment pas de sa relation à cran avec les frangins K (un peu avec Bobby, juste pour nous faire comprendre que c’est pas la joie entre eux) et on a un film qui essaie de nous mettre en avant l’humain plutôt que le cacique.

Si c’est réussi ? En tout cas on s’est pas fait chier, sauf la fin qui est un peu longuette (bon il va crever ce con ? C’est qu’on commence à avoir la dalle…).

Je n’ai rien d’autres à ajouter, mais cela faisait longtemps que j’avais été voir au cinéma autre chose que de la daube.

Ptète BigStef qui porte la poisse…..

Salut. Ça fait longtemps que je suis venu ici, mais j’ai décidé de me rattraper en écrivant un billet pour mon Ami JoFission qui est le gars le plus intelligent, le plus beau et le plus inénarrable de la planète Terre !

Ce qui me pousse aussi à écrire ce billet, oups article (JoFission m’a dit qu’il faut éviter les répétitions car c’est pas très beau et sinon le fantôme de Corrector_Man viendra la nuit me foutre des coups de poings dans le bide et vu mes abdos il vaut mieux que j’évite car durant ma vie sportive je n’ai musclé que mes cuisses au détriment du reste de mon corps ce qui fait que mes cuisses, oups une répétition, se touchent, mais je crois que JoFission m’a dit aussi de ne pas abuser sur les parenthèses, sinon Corrector_Man va me … ) c’est que depuis deux ans j’attends de changer de téléphone portable.

Le truc c’est que même si je parle beaucoup trop selon mes proches, je suis loin d’être stupide. C’est pour ça que régulièrement je téléphonais à la hotline d’Orange pour raconter ma vie et les insulter aussi, parce que, c’est vrai quoi, ils sont vraiment pas cools avec leurs tarifs !

Moi déjà on peut m’enlever les SMS, parce que mes doigts ne sont pas synchronisés avec ma langue ; en fait avec mes cuisses, c’est mon deuxième organe le plus musclé et que j’entretiens régulièrement (enfin JoFission m’appelait le Boa pendant un temps mais c’était pour me taquiner, car je n’ai vraiment que ma langue et mes cuisses, de gros).

Oui. Si mes doigts galopaient aussi vite sur un clavier que vibre ma langue lorsque je parle, je serais à coup sûr, champion of the world de la saisie semi-automatique.

Enfin ma langue je n’en m’en sert pas que comme un outil de dialogue si vous voyez ce que je veux dire. Dans la bouche d’une autre, elle faisait même penser à une hélice de bateau à plein régime ; ce qui m’a valu, dans ma jeunesse décomplexée, le titre de meilleur emballeur du lycée.

Mais chut, je ne tiens pas à trop en dévoiler sur ma sexualité débordante du temps où je n’avais pas besoin de viagra.

J’écris, mais je ne sais plus où j’en suis. Ah si ! Free Mobile est arrivé pour qu’enfin je puisse frimer (pour pas trop cher) avec mon super HTC que j’ai commandé chez pixmania ; JoFission, qui est la bonté même et qui est un spécialiste high-tech, me disait souvent à ce propos :

« Tu me saoule avec ton HTC ! »

Venant de lui, cela valait acquiescement.

Donc à moi le forfait à 15.99€/ mois ! Avec ça je pourrais surfer sur internet en illimité (jusqu’à 3go de données, ndlr), envoyer des textos à mon super copain JoFission – ah oui il râle à chaque fois que je l’appelle en me disant qu’il passe plus de temps à me parler (à l’écouter ndlr) au téléphone qu’avec sa femme – assortir enfin mon téléphone à mon jogging noir, écouter du Gold à tue-tête dans les magasins de fringues, acheter une super housse avec un gros cœur et Mariah Carey au centre, l’astiquer régulièrement pour éviter qu’il ait des traces de doigts comme le téléphone de JoFission et enfin pouvoir l’exposer à la maison dans sa cloche en verre.

Et puis Orange DTC la balayette ! Salauds de voleurs ! Avec Free j’ai tout compris et même si ça buggue, je m’en fout, je paierais moins cher que chez ces enfoirés de France Télécom (acquiescement, ndlr) !

Xavier Niel, je t’aime !

Signée, BigSteffe

Oui. (point barre, fermez le billet)

Non ? Bon d’accord, j’étoffe un peu.

Dans le temps j’avais une horreur de smartphone (un des tout premiers sous win mobile), le SPV E200 (fabrication HTC distribué sous licence Orange).

Peut servir aussi de vibro, quoique un peu gros...

Avec on aurait pu tabasser un CRS tellement il pesait lourd dans la main. Je me souviens d’une fois où BigStef s’est rompu le poignet en le soulevant ; mais entre-nous, le père BigStef est plutôt de nature fragile.

Bref. A l’époque de toute façon y’avait pas grand chose à se mettre sous la dent.

Enfin je sais plus pourquoi je vous parle de ça. Ah si, peut-être qu’en ces temps reculés, en cas de réinstallation système ou de changement de téléphone, il fallait se taper les sauvegardes à la main.

Depuis, le progrès est arrivé avec deux utilitaires disponibles sous plate-forme Android :

Read on »