Warning: session_start() [function.session-start]: Cannot send session cookie - headers already sent by (output started at /homepages/37/d145189805/htdocs/wordpress/index.php:1) in /homepages/37/d145189805/htdocs/wordpress/wp-content/plugins/contus-hd-flv-player/hdflvplugin.php on line 15

Warning: session_start() [function.session-start]: Cannot send session cache limiter - headers already sent (output started at /homepages/37/d145189805/htdocs/wordpress/index.php:1) in /homepages/37/d145189805/htdocs/wordpress/wp-content/plugins/contus-hd-flv-player/hdflvplugin.php on line 15
The Next Vortex » Le Trône de Fer

3

mai 12

Le Trône de Fer

Voilà. Basique (instinct), un titre de billet qui est royalement pompé sur celui du roman, heu, pavé, heu, encyclopédie de G.R.R Martin, Le Trône De Fer.

Oui j’aurais pu faire original (ou pas) en singeant le Trône de Fer par l’Étron de Fer, la Barre de Fer, Le Tronc de fer, que sais-je encore…

Flashback !

Septembre 2010. JoFission alors noyé dans le Cycle de l’étoile de Pandore de Jean-Jacques Hamilton, tombe sur une bande annonce fort alléchante :

Une série produite par HBO, avec un environnement médiéval-fantastique, ça ne peut que donner envie.

Mais JoFission en vieux loup de mer qu’il est, décide de lire la fresque de G.R.R Martin avant de voir une seule autre image de la série, afin, se dit-il, de ne pas se polluer l’esprit par une vision qui ne serait pas la sienne.

Un an après, il se lance dans l’aventure, fait trois breaks avec « Cyanure » de Camilla Läckberg, « Le vrai Monde » de Natsuo Kirino et « La Forteresse Noire » de F. Paul Wilson et achève son périple, début avril. Enfin la première partie, puisque c’est dans un seul et même livre de 700 pages, que sont regroupés les tomes, « Le trône de Fer » et « Le donjon Rouge »…

Fin du Flashback

Un regard en arrière me dis que j’ai peut-être eu raison de faire cela. Je n’ai pas vu la série, mais j’ai du mal à l’imaginer aussi puissante que l’oeuvre écrite.

Tellement forte que je me suis mis aussitôt en quête (quête) du troisième tome.

Et pourtant la mise en oeuvre fut laborieuse. Habitué au style direct et fluide de Thierry Hamilton et sa saga du Commonwealth, j’eus du mal avec l’écriture de G.R.R Martin ; le texte, plus solennel, plus détaillé (et oui c’est possible) avec des références et des mots propres à une période médiévale, rompit le rythme dans lequel je baignai depuis plusieurs mois.

Le Trône de Fer, tout d’abord. Un gros strapontin situé à Port Real, la capitale du Westeros, une référence de l’auteur au western je suppose, vu la facilité à laquelle on meurt au fil de l’épée (ou de la hache, c’est selon) dans ces contrées.

Quelques grandes familles se partagent le pouvoir et c’est Robert Baratheon (qui aime bien picoler) qui dirige le pays. Les alliances se nouent essentiellement par le mariage entre maison, ce qui garantit une stabilité toute relative au pays. Ainsi Robert s’est allié aux Lannister en prenant pour épouse cette salo… de Cersei, fille de Twin (un rude coco), seigneur de Castral Roc.

La paix règne sur la Nation, mais une menace permanente rôde au nord. Les sauvageons (une référence à J.P Chevènement) peuplent cette région qui est séparée du reste du continent par un immense mur, contrôlé par la « Garde de Nuit », une espèce d’ordre monastique…

Mais un péril bien plus grave guette dans le froid du Nord. Lente et inexorable, cette montée en puissance va manifestement occuper dramatiquement la suite de la série…

J’en bave de frissons. Car malgré un style lourd à priori et j’insiste bien là dessus, l’auteur manie parfaitement la narration, les rebondissements et le suspens ; certainement la patte du scénariste qu’il est.

Et autant le côté médiéval-Fantastique sans Fantastique m’emmerda profondément au début de la saga, qu’au fil des pages, je révisai ma position. Car finalement on s’y fait à ce monde brutal et cohérent, sans sorcellerie et autre bestiaire imaginaire. Sauf que…

Sauf que G.R.R Martin, qui n’aime pas qu’on se complaise dans la rengaine, a le don de vous tromper. Parce que des monstres, de la magie et autres créatures de contes, il y en a. Ben ouais sacré farceur le gars. Alors attention, ça arrive tout doucement afin de préparer votre esprit à ce tournant. Bon je n’en suis qu’au troisième tome, alors je ne fais que présumer de la suite…

Et puis si vous vous attachez à certains personnages, tant pis pour vous. La surprise est souvent tranchante comme le fil de l’épée.

Sans vous faire une énumération exhaustive, je vais vous présenter quelques acteurs de l’action qui m’ont plu. Ah oui et gros malin que je suis. Une particularité du Trône de Fer est d’être découpé en chapitres portant le nom de l’un des personnages principaux. On a ainsi le point de vue de chacun et les volumes suivant apportent leur lot de nouvelles têtes connues ou inconnues.

 

  • Eddard « Ned » Stark, le seigneur de Winterfell et gouverneur du Nord. Un type juste mais dur. Son sens de l’honneur et son Humanité le rendent attachant. Mais dans le monde de Westeros est-ce une qualité ou un défaut ?
  • Son ami Robert Baratheon, Roi de Westeros. Il n’a pas de chapitres à son nom, mais il en impose tout au long du récit. Force de la nature, bon vivant (un Depardieu x3) et doté d’un appétit sexuel débordant, il entraînera, contre sa volonté, Ned vers les abîmes.
  • Arya Stark, la fille de Ned et une sacré rebelle. Son père la voyant hors des normes, la formera à « l’art de la danse de l’eau » auprès de Syrio Forel, un Maître d’Arme hors paire. Une décision clairvoyante qui la sauvera peut-être d’un destin funeste
  • Jon Stark le bâtard de Ned. Ramené dans les bagages de Lord Eddard après la guerre, il ne sait pas qui est sa mère et est rejeté par Lady Catelyn Stark née Tully. Il s’engagera auprès de La Garde de Nuit. Son avenir semble prometteur mais périlleux.
  • Tyrion Lannister surnommé le Lutin ou le Nain. Il est n’est guère apprécié dans sa famille mais compense son handicap par une redoutable intelligence. De plus, c’est un personnage avec un bon fond, mais contrairement à Ned Stark il le dissimule avec brio, car trop de bonté dans le royaume peut-être jugé comme un aveu de faiblesse. Et puis son humour décalé, son caractère épicurien ajoute à son crédit
  • Daenerys Targaryen, la soeur de ce gros con de Viserys héritier légitime de la couronne. Une pauvre petite gonzesse forcée de se marier à Khal Drogo, une espèce de barbare des steppes. Malgré la violence qui l’entoure, elle avance dans ce monde cruel avec habilité et intelligence

D’autres méritent le détour, mais je ne veux pas vous noyer dans le flot avec, en plus, le risque de spoiler. Déjà en écrivant ce billet et en faisant un tour sur le wiki, je me suis mis en danger une ou deux fois …

Quoiqu’il en soit, Le Trône de Fer, tout comme Le Seigneur des Anneaux, mais dans un autre registre, est une oeuvre magistrale. Les deux fresques sont à lire et dans les deux cas, il faut prévoir le dico et le stylo pour noter le nom et/ ou surnom de tels ou tels. Tout admirateur de « Sword & Sorcery », « Heroic Fantasy » se doit de passer par là.

Je ne veux pas trop comparer, mais Le trône de Fer a ce que le SdA n’a pas. Un côté adulte ( du cul, du cul, du cul, de la vinasse, et du meurtre en veux-tu, en voilà) et l’absence de manichéisme. De ce côté là, il y a peut-être du R.E Howard avec son Conan.

D’ailleurs, le continent Est (Essos) ressemble fortement à l’Heroic Fantasy de Howard avec sa géographie et les peuples qui le composent. Et puis les Dothrakis ne sont pas sans rappeler le célèbre Cimmérien. Khal Drogo le mari de Daenerys Targaryen en est le parfait exemple.

Bref. Vous devriez déjà être en route pour acheter le bouquin !

Ci-joint quelques illustrations glanées sur la toile :

Daenerys by Phil Noto

Drogo and Daenerys by Juliana

Sandor Clegane by Sam Bosma

Westerbros by Yuko Ota

Tyrion Lannister By Levon Jihanian

Source :

Robot6

Sambosma

10 Comments

  1. La Miss dit :

    Je ne me sent pas motivée à lire les 13 tomes de la série, mais la série télévisée, pour avoir vu le premier épisode, est captivante.
    La présentation des personnages est très bien faite et, contrairement au livre, l’histoire démarre au quart de tour et on est de suite pris dedans (la preuve, Jo voulait juste vérifier si l’enregistrement avait fonctionné, et de fait, nous avons vérifier pendant 45 minutes);D
    Pour finir, je trouve les illustrations très proches des personnages de la série…
    Bref, Jo, il va falloir que tu te dépêches à lire la saga pour qu’on puisse regarder la série tv!

  2. JoFission dit :

    Ouais sympa le premier épisode. Par contre La Miss on va pouvoir enquiller la première saison puisque j’ai lu les deux premiers tomes.

    Voili, voilà. :)

  3. Gwen dit :

    J’ai adoré lire cette série (non finie pour le moment) et j’apprecie beaucoup la série tv. Essaies donc la compagnie noire de G. Cook si tu aimes le médieval fantastique mature.

    1. jofission dit :

      Merci pour ce passage sur Le Vortex. 😉

      Et je verrais pour suivre ton conseil. Je vais déjà essayer d’avancer un peu plus dans Le Trône de Fer qui remplit déjà pas mal mes heures de lecture. ^^

  4. Mouss dit :

    Flashback mon cul (ouais, trône, tout ça :/ ), la saga de Hamilton est parfaitement d’actualité mon cher 😀

    Plus que 200 ou 300 pages et je te renvoie la totalité de la chose brave camarade de l’ouest !!

    De là à attaquer la cuvette métallique juste après, je me tâte, travaux et bébé me laisseront ils le temps de débuter cette saga ? Au pire, je commencerai par le tome 2 car, m’a t’on dit la série TV est très fidèle à l’écrit.

  5. JoFission dit :

    Hello Jambe ! Ne te voyant plus rôder sur le Vortex j’ai cru que le bébé avait de l’avance sur le planning. Qu’il reste bien au chaud jusqu’au jour J et à l’heure H. :)

    En tout cas bien content que la saga d’Hamilton t’ai plu à ce point. :)

    Là tu dois être en pleine course poursuite avec l’arpenteur, non ?

    En tout cas, même si la série est fidèle au livre, je ne peux que te conseiller la lecture du premier tome. Et puis ça tombe bien puisque je l’ai en stock à la maison. Je pourrais te l’envoyer si tu veux.

    Reste à trouver du temps entre deux couches et les siestes obligatoire du fait du manque de sommeil.

    Tiens moi au courant pour le deal. 😉

    1. Mouss dit :

      Non, le baybay musclay n’est pas en avance sur le planning, mais je finalise la toute nouvelle salle de bains de combat, ça bouffe du temps. Entre ça, le terrain à entretenir et le boulot, j’ai pas le temps de me poser sur le PC…

      Et oui, je suis en pleine poursuite de l’arpenteur, reste 200 pages, une paille quoi 😀

      Je te tiendrai au jus, mais je doute me lancer dans une grosse saga de suite, faut que je me trouve des lectures moins intenses car je risque pour ça aussi de manquer de temps. Une saga n’est pas compatible avec des pauses de lecture.

      1. JoFission dit :

        No problemo camarade. Mais sache qu’ils seront toujours libre le jour où tu pourras te poser, c’est à dire dans 18 ans 😀

  6. Twan dit :

    Winter is coming !

  7. jofission dit :

    Yes, la devise de la maison Stark. :)

Laisser un commentaire