Warning: session_start() [function.session-start]: Cannot send session cookie - headers already sent by (output started at /homepages/37/d145189805/htdocs/wordpress/index.php:1) in /homepages/37/d145189805/htdocs/wordpress/wp-content/plugins/contus-hd-flv-player/hdflvplugin.php on line 15

Warning: session_start() [function.session-start]: Cannot send session cache limiter - headers already sent (output started at /homepages/37/d145189805/htdocs/wordpress/index.php:1) in /homepages/37/d145189805/htdocs/wordpress/wp-content/plugins/contus-hd-flv-player/hdflvplugin.php on line 15
The Next Vortex » C’est « La Zone » !!!

16

fév 11

C’est « La Zone » !!!

Moi ce qui me botte (ine), c’est les univers post-apocalyptiques. Dans le genre il y a tout ce qui se fait actuellement avec les zombies.
Mais bon, à la longue (Marcelo) ça lasse.

Sans Morts-vivants, mais néanmoins glauque, il y a La route de Cormac McCarthy.

Je ne sais pas ce que vaut l’adaptation cinématographique, mais le roman lui, m’a laissé groggy.
Je crois que c’est le pire du pire qui pourrait arriver à notre civilisation.
Nonobstant la destruction complète de la planète par je ne sais quel évènement fâcheux, bien entendu.

J’en causerai dans un billet un de ces jours…

En attendant je suis bien tenté par une bande-dessinée dont le tome 2 vient de paraître.
La Zone d’Eric Stalner à l’air d’être bien sympa.

A suivre vous pourrez découvrir la bande annonce de cette Bédé :


LA ZONE T1 / Bande-annonce
envoyé par GLENATBD. – Futurs lauréats du Sundance.

4 Comments

  1. Mouss dit :

    Je n’ai pas lu La Route, mais j’ai vu le film, qui est très bon, lent, contemplatif, ce qui laisse tout le temps de savourer l’ambiance post apo. Certains trouveront que ça manque de roquettes, d’autres loueront le renouvellement du genre :)

  2. JoFission dit :

    Ah si tu as bien aimé, va falloir que je me le mate. :)

  3. Mouss dit :

    C’est lent, mais je suppose que le bouquin aussi ?

Laisser un commentaire

Pingbacks & Trackbacks

  1. The Next Vortex » La Route de Cormac McCarthy - Pingback on 2011/02/18